Monolith lance la plateforme Digital Shelf Monitor 

Monolith Partners lance la plateforme « Digital Shelf Monitor », la première mesure en temps réel des « parts de linéaires digitaux » des principales marques de Luxe, à travers le monde.

Monolith Partners vient d’investir dans une innovation technologique qui a demandé plusieurs semaines de développement, avec la conception d’une plateforme basée sur 15 bots pour mesurer la présence e-commerce de 23 marques dans l’univers du luxe/premium et cosmétiques, sur les 22 sites commerçants leaders tels que Mytheresa, Saks, MrPorter, Netaporter, Vestiairecollective…

Plus de 3,2 millions d’articles ont été recensés, regroupés par grandes catégories : vêtements, montres, bijoux, sacs, chaussures, cosmétiques, accessoires….

Pour toutes les références luxe disponibles en ligne (hors vestiairecollective), toutes catégories confondues, la plateforme « Digital Shelf Monitor » relève que c’est la marque Saint-Laurent qui est la plus représentée avec 21% des références, suivie par Gucci (13,5%) et Burberry (10%).

Si l’on prend l’ensemble des articles collectés (avec les références sur le site Vestiairecollective), Burberry est la marque la plus représentée avec 461 578 références soit 14,4% de parts de linéaire digital. Suivie de très près par Chanel qui totalise 13,8% des articles mis en ligne. Gucci (13%) et Louis Vuitton (12,7%) complètent le podium.

Concernant les prix moyens constatés par marque, les secteurs de l’horlogerie, les sacs et les bijoux ont les prix moyens les plus élevés. En tête, Patek Philippe a un prix moyen de 10 626$, suivi de Rolex à 4 507$, Van Cleef & Arpels à 2 205$ et Tag Heuer à 2 157$.

Le nombre de références et donc les positions des marques, les unes par rapport aux autres, varient en fonction du prix des articles.

Par exemple, si on regarde la tranche des articles vendus à plus de 1000$, le classement est tout autre : Saint Laurent est la marque la plus représentée avec 98216 références soit 33% des références >1000$. En 2ème position, Gucci totalise 16% des articles les plus chers suivi par Chanel avec 14%.

Sur cette tranche des articles >1000$ , le site Mytheresa regroupe 25% des produits ; contre 13% pour Saks et 11% pour Lyst.

Un tri par zone géographique est aussi possible. L’Europe Occidentale concentre 38,7% de l’offre, en 2ème position l’Europe de l’est avec 20,2%, puis les Caraïbes (15%) et l’Asie (13 ,7%).

Enfin, pour terminer, la plateforme « Digital Shelf Monitor » nous indique que l’article le plus cher en ligne est un vêtement Saint-Laurent à 312 345$, sur le site farfetch, au Mexique.

Méthodologie : 15 robots développés, pour recueillir la data des 23 marques sur 22 sites de e-commerce référents.

Les marques étudiées : Boss, Burberry, Cartier, Chanel, Clarins, Clinique, Coach, Dior, Estee Lauder, Gucci, Lancôme, Louis Vuitton, Marc Jacobs, Michael Kors, Patek Philippe, Pomellato, Prada, Ralph Lauren, Rolex, Saint Laurent, Shiseido, Tag Heuer, Van Cleef & Arpels

Les sites : Barneys, Bloomingdales, Brownfashion, Galerieslafayette, Harrods, Liberty, Luisaviaroma, Lyst, Macys, Matchesfashion, Modaoperandi, Mrporter, Mytheresa, Netaporter, Nordstrom, Placedestendances, Saks, Selfridges, Shopbop, Theoutnet, Vestiairecollective, Yoox

Découvrez l’infographie :

 

foisset-1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *