Monolith et le Paris Luxury Summit

L’enseigne est toute jeune mais veut gagner ses lauriers de BrandTech Agency. Monolith Partners, à l’initiative de Quantum Advertising, signe donc une étude sur la perception du digital en général et de la publicité native en particulier par les marques dites « premium », dans les univers de la beauté, de la mode, du  luxe et du voyage.

On distingue trois tendances fortes. Tout d’abord la poursuite de la migration des investissements publicitaires vers le digital (avec une part de digital dans le budget media de 22% mais des pointes à 60% pour certaines marques) ; une connaissance accrue des outils programmatiques, déjà testés ou utilisés par près de 90% des marques, confirmant que les notions de programmatique et de premium se combinent plus qu’elles ne s’opposent et enfin, une vraie satisfaction envers la publicité native.

Au total, 60% des entreprises interrogées souhaitent au moins doubler leurs investissements sur cette nouvelle approche publicitaire en 2016. Comme l’explique Laurent Foisset, président de Monolith «  la quasi-totalité des entreprises participant à l’étude regrette la saturation publicitaire et recherche des solutions publicitaires mieux intégrées.  Les approches non-interruptives sont plébiscitées. Les marques de luxe sont plus encore que les autres à la recherche de nouveaux moyens pour propager leurs valeurs et leurs savoir-faire ».

Selon lui, « 2016 sera incontestablement l’année du Native car aujourd’hui il existe des solutions qui permettent une diffusion qualitative et industrielle, sans avoir à se cantonner aux opérations spéciales parfois lourdes et complexes ».

PLS_3_-_6_bis_A_la_loupe_infographie_Monolith

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.